Marsupilami, l’écologiste

Le 30 avril 2007

Au moment où l’humanité prend enfin conscience des dangers que représentent certaines de ses activités sur le devenir de sa planète, Marsu Productions prend ses responsabilités et innove une nouvelle fois.

Fidèle aux idées qu’André Franquin avait développées au travers des personnages et des séries qu’il animait, Marsu Productions entend s’engager, à long terme, pour la protection des forêts.

Son personnage fétiche, le Marsupilami, n’est-il pas le roi de la forêt tropicale ? Il va mettre sa notoriété internationale au service de la lutte contre la déforestation. L’éditeur prévoit, d’ores et déjà, de nombreuses opérations de sensibilisation.

Ainsi, le prochain album du Marsupilami intitulé Viva Palombia qui paraîtra le 6 juin 2007, sera un des premiers vecteurs de l’écologique du personnage emblématique.

  • Viva Palombia sera le premier album de BD totalement respectueux de la nature, en étant imprimé sur du papier certifié écologique.
  • Une très grande partie des bénéfices des deux prochains albums (au minimum) sera reversée à la lutte contre la déforestation et pour la protection de la biodiversité.

Marsupilami va s’allier avec de grands partenaires, tels WWF FRANCE et WWF BELGIQUE, notamment sur les deux premiers objectifs cités ci-dessus…

TOUCHE PAS A LA FORET !

C’est le message clair que l’on retrouve dans tous les albums du Marsupilami…  Seigneur des lieux, à la fois féroce et bienveillant, le Marsupilami défend sans relâche sa forêt palombienne et sa famille contre les prédateurs en tout genre.

Les chasseurs, les pollueurs, les débroussailleurs, les « déforesteurs » et les ratiboiseurs de tout poil en prennent pour leur grade.

Pourvu de qualités que bien des humains pourraient lui envier, le Marsupilami étend aussi sa protection aux animaux, qu’il considère toujours, a priori, comme des compagnons de jeu. Généreux et sensible, il n’hésite jamais à mettre ses prodigieuses aptitudes au service des créatures plus faibles et maltraitées…

Viva Palombia ! Viva Ecologica ! Viva Marsu !